Archives de
Auteur : APSHD

Le maire de Saint-Dié signe le contrat de performance !!

Le maire de Saint-Dié signe le contrat de performance !!

Le maire de Saint-Dié-des-Vosges, président du conseil de surveillance de l’hôpital Saint-Charles n’était pas présent aujourd’hui pour la signature du contrat de performance de l’hôpital , il était représenté par une de ses adjointes.

« Nous notons toujours son manque d’intérêt pour l’APSHD, ses membres et son but : « protéger l’hôpital ». Nous rappelons en effet que le silence est de mise au cabinet du maire qui n’a pas répondu à un courrier de présentation de l’association ainsi qu’à deux mails de demande de rendez-vous ??? »

Acteurs Santé CFE-CGC, membre de l’APSHD, syndicat majoritaire et les deux autres organisations syndicales ont refusé de signer le contrat de performance. Acteurs Santé souhaite travailler sur ce dernier alors que les deux autres syndicats le rejettent.

L’édile déodatien reconnait qu’un effort considérable est demandé au personnels médicaux , aux soignants et aux services supports. L’APSHD restera extrêmement vigilante quant à la préservation de la qualité de prise en charges des patients que nous sommes tous.

Le maire tente de s’attribuer le retrait de la deuxième phase du contrat de performance, or la deuxième phase n’est à ce jour que suspendue et absolument pas retirée. IL est à noter tout de même que le contrat de performance reste négociable si la preuve est faite que les décisions imaginées ne sont pas les meilleures.

Nous rappelons que notre hôpital ne remplit pas les critères pour être un hôpital de proximité mais qu’il n’en n’est pas moins à l’abri de voir un ou plusieurs services fermés faute de praticiens hospitaliers et de soignants. A ce sujet pas un mot sur une demande d’aide à l’ARS pour obtenir des temps partagés de praticiens nancéiens.

Nous avons rencontré de nombreux élus qui sont attachés à l’hôpital de la Déodatie. Souhaitons que le président du conseil de surveillance soit un jour notre partenaire pour défendre notre hôpital.

Rencontre avec les conseillers départementaux

Rencontre avec les conseillers départementaux

Le 22 juillet 2019, une délégation de l’APSHD a eu le privilège et le plaisir de rencontrer les conseillers départementaux des cantons Saint-Dié 1 et 2

Mme Caroline Mattioni, vice présidente, déléguée à l’autonomie, Mme Martine Gimmillaro, vice présidente, déléguée aux collectivités et à l’environnement ainsi que Messieurs Roland Bedel et William Mathis se sont vu présenter l’APSHD, sa courte histoire, son but, et sa situation actuelle par le président de l’association.

Le docteur Marc Ulmer chef de service et vice-président de la commission médicale de l’hôpital Saint-Charles et Mme Nadège Ducoudard, présidente de la section syndicale locale Acteurs Santé, majoritaire au sein de l’établissement ont présenté alternativement les difficultés de l’hôpital.

Nos élus se sont vus expliquer les difficultés financières, les problèmes de recrutement des médecins et des personnels soignants, les relations avec l’ARS, la position de l’établissement dans son GHT……

Un débat franc et ouvert s’est engagé pendant plus d’une heure avec nos élus. L’engagement de continuer à collaborer ensemble dans l’intérêt de tous a été pris. Les membres de l’APSHD sont et seront toujours à la disposition des élus.

UNE RENCONTRE TRES RICHE QUE L’ON VOUDRAIT AVOIR AVEC TOUS LES ELUS DU SECTEUR

Bonnes vacances, on reste sur le pont

Bonnes vacances, on reste sur le pont

Nous vous souhaitons d’excellentes vacances, nous restons mobilisés cet été, quelques rendez-vous sont à l’agenda, nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Profitez bien de vos vacances

Et L’hôpital Saint-Charles ?

Et L’hôpital Saint-Charles ?

Interrogations pour Saint-Dié

Les maires de Gérardmer et Saint-Dié ont enfin été reçus par le directeur de l’Agence Régionale de Santé du Grand Est (ARS). C’est le 28 juin 2019 que les deux édiles ont donc rencontré Monsieur Christophe Lannelongue, directeur général de l’agence.

Dans son courrier à valeur de compte-rendu daté du 4 juillet 2019 et adressé aux deux maires, le directeur général de l’ARS confirme les avancées sur la situation des soins non programmés de l’hôpital de proximité de Gérardmer. La situation de l’établissement de la Perle des Vosges semble préservée pour quelques temps.

Dans sa lettre (copie en notre possession), nous n’avons rien trouvé sur la situation de l’hôpital Saint-Charles, rien sur le contrat de performance, rien sur la situation des services et des difficultés de recrutement de médecins, rien sur l’éventuel renfort de praticiens du CHU de Nancy.

Nous nous réjouissons bien entendu de la situation de l’hôpital de Gérardmer mais confirmons notre inquiétude quant à l’avenir de notre hôpital.

Monsieur le maire de Saint-Dié, président du conseil de surveillance de l’hôpital déodatien est-il en mesure de renseigner la population et les professionnels de santé sur les éventuelles avancées de la situation de notre hôpital ?

Soulagement pour Gérardmer
A la rencontre des élus de l’agglomération

A la rencontre des élus de l’agglomération

Ce jour 25 juin, une grosse dizaine de membres de l’APSHD sont allés à l’IUT de Saint-Dié pour rencontrer les élus membres du conseil de l’agglomération qui se réunissaient. Une mention de soutien à l’hôpital devait être votée et nous tenions à soutenir nos élus.

Nous avons été globalement bien accueillis, nous avons pu nous entretenir avec bon nombre d’entre eux et avons pu échanger librement.

Nous avons constaté que la bonne volonté était au rendez-vous mais que la situation réelle de l’hôpital de la Déodatie était bien mal connue par nos élus. Le problème financier semble bien maitrisé, le remplacement des médecins, lui est connu, mais l’imminence de problèmes sérieux si l’hôpital ne recrute pas rapidement des médecins ne semble pas être à hauteur de la réalité et du danger de fermetures de services.

Contrat Local de Santé qu’en est-il en Déodatie ?

Contrat Local de Santé qu’en est-il en Déodatie ?

Question au président de l’agglomération ?

Le Contrat Local de Santé est un dispositif innovant qui vise à réduire les inégalités territoriales de santé en mobilisant, au profit d’un territoire, les politiques d’organisation de la santé menées par l’ARS, les compétences de l’Etat, l’action des collectivités locales et celles des institutions et organisations partenaires.

L’élaboration de ces Contrats locaux de santé est appuyée sur un diagnostic local partagé.

Ce cadre permet aux élus, professionnels et habitants de s’exprimer sur les atouts et difficultés du territoire, ainsi que sur les principales problématiques de santé : le recueil des informations est réalisé sous la forme d’entretiens collectifs ou individuels, de réunions publiques et de questionnaires largement diffusés.

Puis, en fonction des thématiques prioritairement identifiées, des groupes de travail sont constitués pour élaborer des propositions d’action.

Dans les Vosges, seul Epinal disposerait d’un CLS ? Qu’en est-il pour la Déodatie ?

Pour en savoir plus cliquez ici

Une bien belle rencontre

Une bien belle rencontre

Hier, mardi 18 juin, le maire de Gérardmer, juste avant les cérémonies de l’appel du 18 juin a pris le temps de rencontrer les associations de défense des trois hôpitaux de son secteur. C’est ainsi que l’APSHD a été été reçue.

Nous avons donc pendant près d’une heure dialogué avec le maire, nous avons exposé les difficultés de notre hôpital. Le maire nous a bien confirmé son attachement à l’hôpital déodatien. Il nous a exposé également ses soucis concernant les urgences de l’hôpital géromois qui, je le rappelle fait partie intégrante de la communauté d’établissements de la Déodatie.

Je suis et serai toujours à côté des associations qui défendent l’hôpital public a déclaré Stessy Speissmann.

Une prise de position officielle réconfortante de la part de l’élu. Nous souhaitons vivement que l’avenir voit d’autres édiles rejoindre notre combat.

Rencontre avec Jean-Marie Lalandre, conseiller régional

Rencontre avec Jean-Marie Lalandre, conseiller régional

Sur notre invitation, nous avons rencontré le jeudi 6 juin, Monsieur Jean-Marie Lalandre, conseiller régional, élu depuis 2004 et membre de la commission d’aménagement des territoires. Nous avons longuement débattu de la situation de l’hôpital déodatien et des risques pesant sur la pérennité de certains services. L’élu, très attaché aux services hospitaliers locaux s’est réjoui de la création de notre association et nous a apporté tout son soutien.

Monsieur Lalandre nous a affirmé que l’aménagement des territoires ne se limitaient pas aux infrastructures ( bâtiments, équipement..) et que des services de santé comme l’est notre hôpital déodatien, au bénéfice des habitants du secteur, fait partie intégrante de cet aménagement pour la qualité de vie des habitants. Le conseiller régional a évoqué les consultations médicales en ligne en affirmant qu’elles ne remplaceraient jamais la visite chez un praticien.

Le soutien de Monsieur Lalandre nous a fait chaud au coeur et nous l’en remercions, d’autres rendez-vous avec nos élus sont sur le point d’être finalisés, nous nous réjouissons de les rencontrer.

Hôpitaux : Gérardmer Saint-Dié même combat !!

Hôpitaux : Gérardmer Saint-Dié même combat !!

Même communauté d’établissements, même directeur, population en partie identiques, difficultés différentes mais qui conduisent à un danger imminent pour les deux établissement !!!!

Nos élus ne sont pas ou trop peu écoutés par l’ARS qui a mis en route sa puissante machine à démanteler sur l’autel des économies, de la rentabilité…..

Il faut donc nous fédérer et notre toute jeune association apporte tout son soutien à l‘association GERHO qui date de 2005 et qui vient de se réactiver. Ensemble nous serons plus fort, nous sommes également et bien évidemment partenaire de l’ADEMAT-H de Remiremont.

La population tient à ses hôpitaux locaux, ces structures sont indispensables à notre région. Protégeons les, rejoignez vos associations locales pour être plus forts , l’union fait la force

Epinal : ok et Saint-Dié ??

Epinal : ok et Saint-Dié ??

L’hôpital déodatien est en souffrance,, il a besoin de praticiens pour continuer à offrir aux habitants de notre secteur des services de qualité et de proximité.

Une bonne nouvelle pour l’établissement d’Epinal qui voit sa collaboration avec le CHRU de Nancy se renforcer avec un protocole d’accord signé entre les deux établissements pour la mise en place de FMIH, des fédérations médicales inter-hospitalières, qui visent à accroître le temps partagé des médecins entre les deux sites dans plusieurs disciplines.

Nous souhaitons qu’un partenariat identique soit rapidement mis en place pour que notre hôpital bénéficie de « prêts de médecins » afin de maintenir l’activité indispensable de l’hôpital de la Déodatie.

Continuons à nous mobiliser et restons vigilants